Éditorial : Projet Géopark H2020 Rise

Le projet européen GEOPARK a pour objectif d’étudier de manière comparée (Nord/Sud) les processus de patrimonialisation (nature, culture) dans un contexte de labélisation internationale par l’UNESCO et de s’interroger sur la notion de « patrimoine géologique » selon le Réseau mondial des géoparcs à l’aune de méthodologies empiriques de collectes de données patrimoniales (inventaires) et de dynamiques de développement socio-économique des territoires par le géotourisme.


PROJET EUROPÉEN H2020-MSCA-RISE 
GEOPARKS: HERITAGE, EDUCATION AND SUSTAINABLE DEVELOPMENT – AN INNOVATIVE METHODOLOGY FOR SOUTHERN COUNTRIES. CASE STUDY IN MOROCCO (ATLAS MOUNTAINS, MARRAKECH) 

Depuis 2001 l’UNESCO apporte une aide aux états membres pour la création de géoparcs mondiaux avec le soutien du Réseau mondial des géoparcs. En 2011 il a été demandé à la Direction générale d’étudier , en consultation avec les états membres, les possibilités d’officialiser l’actuelle initiative relative aux géoparcs, et de la transformer, à l’échelle internationale, en un programme ou une initiative de l’UNESCO concernant les géoparcs mondiaux. Un groupe de travail a donc été constitué ; il s’est réuni à plusieurs reprises et a présenté une proposition visant à la création d’un programme international pour les géosciences et les géoparcs (PIGG) qui introduirait le nouveau label « Géoparc mondial UNESCO ». Cette proposition a été soumise au vote lors de la session du mois d’octobre 2015. Dans ce nouveau contexte, Monsieur Patrick J.Mc Keever, Chef de la section des Sciences de la terre et de la réduction des géorisques, en charge du dossier des géoparcs à l’UNESCO rappelle tout d’abord qu’au sein d’un Géoparc, il faut faire le lien entre le patrimoine géologique et tout autre aspect du patrimoine naturel culturel et immatériel. Il a également fait part de la volonté de l’UNESCO de soutenir l’effervescence patrimoniale sur les géoparcs qui émerge dans diverses parties du globe (à ce jour 120 geoparks, 33 pays, 5 continents) tout en soulignant que l’UNESCO souhaite rééquilibrer la répartition nord/sud des géoparcs labélisés. Réjouissons nous que notre programme GEOPARKS : Heritage, Education and Sustainable Development – an Innovative Methodology for Southern Countries. Case Study in Morocco (Atlas Mountains, Marrakech), qui a débuté en Janvier 2015, soit totalement en phase tant dans les objectifs que dans l’approche holiste retenue par le PIGG, avec qui nous ne manquerons pas de développer des liens pour rendre nos résultats le plus efficient possible.

Nos travaux de recherche réalisés par 41 chercheurs issus de disciplines différentes (anthropologie, archéologie, biologie, écologie, géographie, géologie, muséologie,…) et des spécialistes de la cartographie participative qui travaillent au sein d’équipes de recherche appartenant à trois institutions différentes : le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, France ; l’Universidad Autónoma Barcelona, Espagne ; et l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, Maroc ne porteront leur fruit que si nous arrivons à passer de la co-disciplinarité à la pluridisciplinarité. Cela est rendu plus difficile, car selon leurs disponibilités respectives et leur discipline d’appartenance les chercheurs vont intervenir à des phases différentes du projet. Il s’avère donc primordial de pouvoir faire circuler l’information sur l’avancée de ce projet, sur notre participation à des colloques, sur les missions réalisées, les premiers résultats obtenus, les publications réalisées… D’ores et déjà nous sommes engagés dans la création d’un site intranet qui devra déboucher (délivrable annoncé) sur un site internet d’ici environ 24 mois. Dans l’attente il nous a semblé important de créer une lettre annuelle d’information sur le projet. Chers collègues cette lettre est pour nous tous un outil de communication, n’hésitez pas à nous faire parvenir toutes les informations que vous souhaiteriez partager.

Yves Girault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *