journée scientifique et d’information au Douar Timzilit, commune de Tighdouine

LA JOURNÉE D’ÉTUDE

 

Présentation
Présentation

 

Le Laboratoire des Etudes sur les Ressources, les Mobilités et l’Attractivité (LERMA) Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad Marrakech organise, en partenariat avec :

  • Le Muséum National d’Histoire Naturelle – Paris (MNHN)
  • L’Université Autonome – Barcelone (UAB)
  • L’Association des Amis du Zat – Larbaa de Tighdouine

Une journée scientifique et d’information sous le thème suivant : « Patrimoine, Education et Développement Durable Quelles entrées innovantes pour quel projet de territoire au sein de la vallée du Zat ? ». La journée se déroule le 19 décembre 2018 2018 à 10h au Douar Timzilit, la commune de Tighdouine.

 

Le thème de l’innovation territoriale est devenu un nouveau champ de connaissance qui permet de traiter de nouvelles problématiques autour des dynamiques et des mutations de l’espace à partir de ses différentes échelles. Ce champ thématique qui traite des questions fondamentales liées aux défis de développement des territoires, devient une grande occupation des chercheurs universitaires, des décideurs politiques mais aussi des autres acteurs. Les changements spatiaux et socio-économiques subis par les territoires de montagne, comme dans le cas des vallées du Haut Atlas, influencent de manière complexe la vie des populations locales et les mettent en crise composée.

Dans le cas de la vallée du Zat, celle-ci affronte aujourd’hui de grands défis de développement territorial et de préservation de son environnement. En parallèle, elle se confirme comme vallée qui abrite d’importantes potentialités à dimensions naturelle, humaine, culturelle, et économique. Elle offre un espace géographique riche en ressources territoriales et patrimoniales qui se mobilisent de plus en plus dans différentes formes de valorisation. Dans ce contexte, le patrimoine devient un objet incontournable dans le montage des projets innovants pour le développement territorial et la promotion identitaire. Il pourrait, par sa spécificité, être un instrument de l’attractivité territoriale, d’inclusion sociale et d’intégration régionale. Mais, ce patrimoine est aujourd’hui menacé par de multiples formes d’aléas et risques environnementaux. Il a subi aussi des dégradations profondes, naturelles et culturelles, qui font basculer négativement l’équilibre de son milieu physique et humain.

 

Les mutations profondes qui ont touchées la vallée du Zat lors des dernières décennies pourraient se considérer comme une entrée fondamentale dans la recherche de nouvelles solutions et de modèles de développement plus adaptés et équitables. Elles interpellent toutefois le développement territorial durable comme une nécessité pour renforcer les capacités résilientes de cette vallée.

A partir de ce contexte, vient cette rencontre scientifique et d’information pour traiter d’une part, l’importance de l’innovation territoriale pour le développement et son rôle dans la conservation du patrimoine géologique et géographique et d’autre part, faire un diagnostic territorial de la vallée du Zat. Elle se veut aussi un espace de discussion des possibilités de développement et de préservation de la vallée en passant par une thématique qui met en relief la relation entre le patrimoine, l’éducation et le développement durable.

Les principales actions de la journée se présentent comme suit:

  1. Un séminaire de recherche scientifique sur la notion du Géoparc ;
  2. Une exposition itinérante de 15 panneaux composés d’un échantillon de photos représentant, d’une part les différentes ressources patrimoniales qui valorisent le potentiel de la vallée du Zat et d’une autre les divers défis environnementaux qu’elle devrait affronter ;
  3. Une présentation du site internet du musée virtuel de la vallée du Zat.

 

Comité d'organisation, comité scientifique & contact
Comité d’organisation, comité scientifique & contact

 

CONTEXTE

 

Le LERMA, « Laboratoire des Etudes sur les Ressources, les Mobilités et l’Attractivité » de l’Université Cadi Ayyad (UCA) à Marrakech se veut un espace d’étude, de recherche et de concertation ouvert à l’ensemble des compétences, chercheurs, acteurs ou autres, intéressées par les questions spécifiques aux espaces montagneux en général et aux montagnes atlasiques avec leurs espaces environnant allant jusqu’aux territoires oasiens.

Depuis sa création en 1994, le laboratoire a développé de nombreuses recherches sur le développement local et territorial. Ses thématiques s’organisent autour des questions liées au tourisme, au patrimoine à la pauvreté aux recompositions territoriales, aux politiques et aux savoirs dans les zones de la marge. Le LERMA a développé des partenariats scientifiques et de formation avec plusieurs partenaires nationaux et internationaux (France, Espagne, Suisse, Italie, Portugal, Tunisie, Afrique du Sud, Niger, Sénégal…) et avec plusieurs sources de financement (CNRST du Maroc, Communauté Européenne, Ministère Français des Affaires étrangères, Comité Mixte maroco-français, IRD, Coopération maroco-espagnole, DDS et FNS suisse…). Il est actuellement membre du Centre National des Etudes et des Recherches sur le Sahara à l’université Cadi Ayyad (CNERS). Il est membre fondateur du Laboratoire Mixte International ‘LMI MediTer’ en sciences humaines financé par IRD.

Le LERMA s’adosse à plusieurs formations universitaires de 3éme cycle : Master ET Doctorat à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Marrakech.

Il accompagne plusieurs acteurs (communes, services extérieur et société civile dans le montage de leurs projets de territoire et leurs actions de proximité, d’inclusion et de service aux populations locales.

 

PROGRAMME

 

Le programme de cette journée entre dans le cadre du projet européen Géopark H2020- MSCA-RISE-2014 : Heritage, Education and Sustainable Development an Innovative Methodology for Southern Countries. Case Study in Morocco (Atlas Mountains, Marrakech) Le projet de recherche scientifique « GEOPARK » est financé par la Communauté Européenne. Ce projet lancé le 1er janvier 2015 ayant pour objectif d’étudier de manière comparée  (Nord/Sud) les processus de patrimonialisation (nature, culture) dans un contexte de labellisation internationale par l’UNESCO.

 

Programme détaillé de la journée d'étude
Programme détaillé de la journée d’étude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *