Axe de recherche 1 : Déséquilibres Nord / Sud des processus de patrimonialisation

A partir des articulations d’échelle, nous souhaitons comprendre les déséquilibres d’inscriptions (label UNESCO : geoparc) observés entre les pays du Nord et du Sud. En effet, selon la liste d’inscription (2015) établie par le Réseau mondial des géoparcs, il existe des tendances d’inscriptions concentrées au Nord (Europe) et déséquilibrées au Sud (Chine et reste du Sud) – ce constat nous amène à nous interroger sur la nature de ces déséquilibres (Nord/Sud et Sud/Sud) mais aussi sur les principes de labélisation de l’Unesco à partir des jeux d’acteurs et des organisations. Nous tenterons d’analyser les dynamiques politiques et territoriales qui ont construit ces déséquilibres par aires géographiques (Europe, Afrique, Asie et Amérique Latine) à partir des travaux empiriques et réflexifs menés dans le cadre du projet (Maroc) et des recherches doctorales en cours de Catalina Gonzalez en Espagne et de Yi Du en Chine. Ces travaux portent notamment sur l’analyse discursive de contenus textuels (Charte, Déclaration, Convention, etc.) ce qui devrait nous permettre d’étudier les fondements éthiques et environnementaux en matière de patrimoine géologique et leurs mises en oeuvre complexes. En effet, ces Labels oscillent entre des objectifs institutionnels normés (discours) et une ethnographie des pratiques, des représentations et des savoirs issus des populations locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *