Un géoparc dans le Haut-Atlas de Marrakech? Questionnement préliminaire sur la patrimonialisation des territoires de montagne au Maroc

Pr. Said BOUJROUF
Université Cadi Ayyad – Marrakech,
Faculté des Lettres et Sciences Humaines, LERMA-TDD.

  1. Un géoparc est-il possible dans la région du Haut-Atlas Occidental ? Sous quelle forme ? Dans quelles conditions ? Quels acteurs concernés ? Dans quelles visées stratégiques ? Quelle approche et méthode à adopter et la plus adaptée ?
  2. La région a-t-elle vraiment besoin de la création d’un géoparc ? Pourquoi faire ? Pour répondre à quelle problématique et à quels intérêts ? Qui va en profiter ?
  3. À partir de quel diagnostic territorial pourraient-se faire des propositions scientifiques et opérationnelles ? Sur quelles connaissances, savoirs et savoir-faire s’édifient le modèle à prévoir ? Comment articuler et intégrer les différents projets, logiques et différents espaces se trouvant sur terrain ?

Il s’agit en fait d’un exercice pour réfléchir à une méthodologie d’invention et de création d’un géoparc dans un environnement spécifique.

Dans le cadre de cette recherche, nous avons réalisé une carte de synthèse qui intègre différentes couches cartographiques qui synthétisent les données physiques, les données humaines (démographie, tribus, patrimoine), découpage administratif, indice de pauvreté, développement humain et social…. Selon ces travaux qui nous ont conduit à réaliser une base de données et un SIG, et en s’appuyant sur différentes sources (bibliographies, statistiques, fonds cartographiques…) nous proposons deux délimitations possibles de territoire dans le cadre du programme européenn géopark H2020. La première englobe essentiellement la vallée du Zat, la deuxième plus grande qui concerne plusieurs vallées est centrée essentiellement sur les deux grands parcours de pâturage du Yagour et l’Oukaïmden.

carte1

Un commentaire sur “Un géoparc dans le Haut-Atlas de Marrakech? Questionnement préliminaire sur la patrimonialisation des territoires de montagne au Maroc

  1. En effet, la vallée Zat est disponible sur le riche patrimoine naturel et les connaissances locales très important, La population de la région et de son patrimoine dans le besoin pour cette initiative, grâce au Dr Said boujrouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *